Le Fonds monétaire international a estimé lundi que la zone euro connaissait une reprise économique "globalement saine"

Le siège du Fonds monétaire international à Washington
Le siège du Fonds monétaire international à Washington (AFP / Yuri Gripas)

Le FMI pointe cependant la question des désiquilibres financiers au sein de la zone euro."Une reprise globalement saine se poursuit, mais la crise de la dette publique dans la périphérie menace de mettre à bas ces perspectives favorables", a affirmé l'institution.

Le FMI pointe cependant la question des désiquilibres financiers au sein de la zone euro.

"Une reprise globalement saine se poursuit, mais la crise de la dette publique dans la périphérie menace de mettre à bas ces perspectives favorables", a affirmé l'institution.

"Beaucoup reste à faire pour parvenir à une union monétaire dynamique et résistante", a-t-elle poursuivi.

Le FMI n'a pas donné de nouvelle prévision de croissance. Vendredi, dans une mise à jour de ses prévisions économiques mondiales, il avait relevé sa prévision pour la croissance 2011 à 2,0%, contre 1,6% en avril. L'Allemagne aurait la croissance la plus élevée du G7, à 3,2%, et celle de la France atteindrait 2,1%.

"De nombreuses manières, la reprise actuelle est saine, avec une croissance mieux équilibrée dans les économies du centre de la zone, et qui dépend moins du soutien public", a expliqué le Fonds. "Pour autant, il faudrait considérablement augmenter le potentiel de croissance", a-t-il poursuivi.

"Entre autres choses, nous souhaitons mettre l'accent sur le besoin d'un système bancaire plus solide, un développement plus rapide des marchés de capitaux, plus d'intégration économique et financière, et un renforcement de la gouvernance économique, en bâtissant sur des initiatives récentes bienvenues", ont souligné les économistes du FMI.

Vous êtes à nouveau en ligne