Le FMI cherche plus de 400 milliards d'euros pour faire face à la crise

Christine Lagarde, directrice du FMI, le 20 décembre 2011 à Lagos, au Nigeria. 
Christine Lagarde, directrice du FMI, le 20 décembre 2011 à Lagos, au Nigeria.  (STEPHEN JAFFE / AFP)

Le Fonds monétaire international devrait solliciter ses Etats membres. Les Etats-Unis ont déjà prévenu qu'ils ne remettraient pas au pot. 

Le FMI a besoin d'argent. Le Fonds monétaire international a fait savoir, mercredi 18 janvier, qu'il allait devoir renforcer ses ressources d'au moins 390 milliards d'euros afin de faire face à la crise de la dette dans la zone euro et à ses retombées.

L'institution internationale devrait solliciter ses Etats membres. Elle pourrait demander en tout, pour des raisons comptables, jusqu'à 468 milliards d'euros, afin de disposer d'un matelas de sécurité. Ce qui porterait ses ressources à 690 milliards d'euros, contre 300 actuellement. 

Les Etats de la zone euro se sont déjà engagés en décembre à fournir 150 milliards d'euros au FMI "sous forme de prêts bilatéraux". Reste donc à trouver au moins quelque 320 milliards d'euros. Le FMI devrait se tourner vers les pays émergents car les Etats-Unis, eux, ont déjà manifesté leur refus de remettre au pot.