Le FMI a débloqué vendredi la cinquième tranche de son prêt à la Grèce, soit 3,2 milliards d'euros

Le siège du Fonds monétaire international à Washington
Le siège du Fonds monétaire international à Washington (AFP / Yuri Gripas)

Le conseil d'administration du Fonds monétaire international, réuni à Washington, a donné son feu vert pour que cette somme soit mise à disposition d'Athènes.Elle entre dans le cadre d'un prêt de 30 milliards accordé en mai 2010 et cette décision est la suite logique de celle de Bruxelles, qui a promis une somme de 8,7 milliards.

Le conseil d'administration du Fonds monétaire international, réuni à Washington, a donné son feu vert pour que cette somme soit mise à disposition d'Athènes.

Elle entre dans le cadre d'un prêt de 30 milliards accordé en mai 2010 et cette décision est la suite logique de celle de Bruxelles, qui a promis une somme de 8,7 milliards.

"Le programme produit des résultats importants ; par exemple, le déficit budgétaire se réduit, l'économie se rééquilibre et la compétitivité s'améliore progressivement", a déclaré la nouvelle directrice générale du FMI Christine Lagarde dans un communiqué.

Toutefois la Grèce n'est pas sauvée. Les échéances auxquelles l'Etat doit faire face ces prochaines années devraient rendre le plan actuel de 110 milliards d'euros insuffisant.

Fin mars, la Grèce avait une dette publique de 354,5 milliards.

Selon le FMI, la dette qu'elle doit refinancer cette année représente 24% de son produit intérieur brut, le pourcentage le plus élevé au monde après le Japon et les Etats-Unis.