Le déficit de la Sécu aggravé à 14,7 milliards d'euros en 2015 sans mesures nouvelles

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La commission des comptes annonce que le déficit de la Sécurité Sociale sera plus important que prévu. 14,7 milliards d'euros annoncés en 2015. Le retour à l'équilibre est, du coup, repoussé à 2017.

Le déficit du régime général de la sécurité sociale risque de s'aggraver à 14,7 milliards d'euros, en 2015 estime la Commission des comptes de la sécurité sociale.  Et elle ajoute que, sans mesures nouvelles d'économies, l'objectif de retour à l'équilbre devra être repoussé au-delà de 2017. 

La commission des comptes a fait ses constat quelques heures avant que le gouvernement ne présente les pistes de réduction des déficits envisagées pour le budget 2015 de la Sécu. On sait déjà que la branche famille va être mise à contribution. On évoque une réforme du congé parental qui est auiourd'hui de 3 ans maximum. L'idée c'est de le répartir entre les deux parents avec une durée maximale de 18 mois chacun, par exemple. Comme ce sont principalement les mères qui profitent de ce congé, limiter la durée du congé maternité, cela représente une économie sur les congés que ne prendront pas les pères. 

Une prime de naissance divisée par deux ? 

La prime de naissance pourrait elle aussi faire les frais de ce plan de réduction. Les 923 euros aujourd'hui versés à la naissance du premier enfant pourraient être divisés par deux voire plus pour la naissance du deuxième enfant. Autre aide qui pourrait faire les frais du plan de réduction des déficits : le complément de mode de garde pour les parents qui emploient une nourrice ou une baby-sitter après l'école pourrait être revu à la baisse pour les ménages les plus aisés. 

Seules les allocations familiales ne subiront pas cette cure d'austérité. Selon nos informations, elles seront bien réévaluées pour suivre la hausse des prix. 

Vous êtes à nouveau en ligne