Le Crédit Agricole retrouve le sourire

Le Crédit  agricole dégage un bénéfice au-dessus des attentes au deuxième trimestre 2009
Le Crédit agricole dégage un bénéfice au-dessus des attentes au deuxième trimestre 2009 (© France3 Aquitaine)

La banque a annoncé jeudi un bénéfice net de 201 millions d'euros pour le deuxième trimestre 2009

La banque a annoncé jeudi un bénéfice net de 201 millions d'euros pour le deuxième trimestre 2009La banque a annoncé jeudi un bénéfice net de 201 millions d'euros pour le deuxième trimestre 2009

Des résultats meilleurs que prévus, voilà l'explication donnée par le Crédit Agricole qui a reçu en décembre dernier, trois milliards d'euros d'aide de l'Etat.

Dans un communiqué, la banque française indique avoir enregistré un produit net bancaire de 4,55 milliards d'euros, là où le marché attendait 4,29 milliards d'euros.

Sur la période, les provisions pour risque de crédit ont été multipliées par 3,1 par rapport à un an plus tôt. Le Crédit agricole souligne que cette hausse des provisions est principalement concentrée sur ses activités de banque de détail à l'international et en particulier sur sa filiale grecque Emporiki qui a engagé un vaste plan de restructuration pour redresser ses comptes. La banque a réaffirmé un retour à l'équilibre de sa filiale grecque à partir de 2011.

La perte de 50 millions d'euros dans les activités à l'international se révèle par ailleurs inférieure aux attentes, les analystes ayant en moyenne anticipé une perte de 118 millions d'euros.

Consolidant pour la première fois sa part de 5,5% dans la banque italienne Intesa Sanpaolo, le Crédit Agricole a enregistré dans ses comptes un impact négatif de 206 millions d'euros au deuxième trimestre. Cette opération par mise en équivalence, fait suite à l'accord d'actionnaires conclu avec l'assureur italien Generali qui reste sous le coup d'une enquête de l'Antitrust italien.

A la différence de BNP Paribas, de la Société générale et de la nouvelle banque BPCE, le Crédit agricole a également indiqué qu'il ne sollicitera pas une nouvelle aide de l'Etat français.