La prime d'activité victime de son succès ?

FRANCE 3

Récemment mis en place, ce dispositif d'aide aux travailleurs modestes, qui remplace le RSA et la prime pour l'emploi, dépasse déjà les prévisions du gouvernement. Les explications de France 3.

Le gouvernement ne s'y attendait pas. Lancée en janvier, la prime d'activité compte déjà 3,8 millions de bénéficiaires. Un succès qui pourrait devenir un problème, car l'État espérait que tous les ayants droit ne la demanderaient pas, comme c'était le cas pour le RSA. Le budget initial ne prévoyait donc que quatre milliards d'euros pour deux millions de bénéficiaires seulement. Ils sont deux fois plus aujourd'hui. "Pour le moment, pas d'inquiétudes, pas de difficultés. Et de toute façon, c'est un engagement qui a été pris. Toutes les personnes qui ont droit à la prime d'activité et qui la demandent auront évidemment cette prime, et cette prime sera financée", a déclaré la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine.

Un coup de pouce

Un succès, surtout chez les jeunes, jusqu'ici exclus du RSA. Un bénéficiaire de la prime d'activité sur six a moins de 25 ans. Pour la toucher, il suffit d'être salarié et de gagner moins de 1 500 euros par mois. En moyenne, c'est un coup de pouce mensuel de 164 euros pour les travailleurs les plus modestes.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne