La fin de la production Philips en France

FRANCE 3

Une usine va fermer ses portes. Les 89 salariés de l’usine Philips à Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher) viennent de l’apprendre. Une mauvaise nouvelle pour eux et pour cette commune de moins de 5 000 habitants.

Sur le dos de ces salariés, un cercueil, le symbole de la fin de la production Philips en France. La décision a été annoncée ce matin aux syndicats. Les deux dernières usines du géant hollandais ferment leurs portes. A Lamotte-Beuvron, site spécialisé dans l’éclairage, 89 salariés vont être licenciés : "On était 350 à une époque et il n’y aura plus rien ici. Le bassin de l’emploi est complètement mort", explique Maria Rodriguez du service production.

10 000 emplois dans les années 80

La production devrait être délocalisée en Hongrie. Même sort pour l’usine de Miribel dans l’Ain. Sur ces grilles le slogan "trahison", le sentiment des 142 employés vis-à-vis de leur entreprise. Jadis l’un des fleurons de l’industrie en France car Philips c’est le premier téléviseur en couleur à Chartes. Près de 10 000 emplois en France. Les années fastes avant l’effondrement des années 2000.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne