La dette publique et le déficit ont été supérieurs aux prévisions du gouvernement en 2013

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, le 30 mars 2014, lors d\'une allocution après le second tour des élections municipales.
Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, le 30 mars 2014, lors d'une allocution après le second tour des élections municipales. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

En 2013, la dette a atteint 93,5% du PIB, contre 93,4%% prévus par le gouvernement, et le déficit s'est elevé à 4,3% du PIB, contre 4,1% attendu par le gouvernement.

Lendemain d'élections difficile pour le gouvernement. L'Insee a annoncé, lundi 31 mars, que les chiffres de la dette publique et du déficit étaient supérieurs aux prévisions. En 2013, la dette a atteint 93,5% du produit intérieur brut (PIB), contre 93,4% prévus par le gouvernement, et le déficit s'est élevé à 4,3% du PIB, contre 4,1% attendus par le gouvernement.

La dette publique a atteint 1 925,3 milliards d'euros fin 2013, soit l'équivalent de 93,5% du PIB. Ce chiffre est supérieur de près de trois points à celui de 2012, quand le déficit avait atteint 90,6% de la richesse nationale. En revanche, le chiffre du déficit s'est amélioré, passant de 4,9% du PIB en 2012 à 4,3% en 2013.

A Bercy, on tente de positiver

"Le redressement des comptes publics, engagé depuis 2012, se poursuit dans un contexte économique qui s'améliore graduellement", ont réagi le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, et le ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué commun, lundi.

L'Insee a également annoncé, lundi, un niveau de dépense publique supérieur aux attentes du gouvernement, à 57,1% du PIB, contre 56,9% attendus. La part des prélèvements obligatoires a, elle, été plus faible que prévue, à 45,9%, là où le gouvernement prévoyait 46,3%.

Vous êtes à nouveau en ligne