La consommation d'énergie a diminué de 5% en 2009, selon le commissariat général au développement durable

(France 2)

L'an passé, la France a consommé 251 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep), selon la note de cet organisme.La baisse constatée provient avant tout de la régression économique et industrielle. "L'évolution a été atténuée par la hausse de la consommation des ménages en électricité et en carburants", souligne l'étude.

L'an passé, la France a consommé 251 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep), selon la note de cet organisme.

La baisse constatée provient avant tout de la régression économique et industrielle. "L'évolution a été atténuée par la hausse de la consommation des ménages en électricité et en carburants", souligne l'étude.

La production française d'énergie a elle diminué de 7% par rapport à 2008, à 114 Mtep, principalement du fait de la baisse de la production des centrales nucléaires (-7% sur un an).

En raison de nombreuses pannes intervenues sur le parc français, la production nucléaire a chuté à 390 térawattheures, le plmus bas niveau depuis 10ans; De son côté, la production d'électricité renouvelable a elle aussi reculé de 6% (+33% pour l'éolien, -9,2% pour l'hydraulique). Et, pour pallier à cet état de choses, ce sont les centrales à charbon qui ont été mises à contribution.

La demande des centrales électriques au charbon a ainsi progressé de 8% en décembre et de 13% en novembre. Sur l'ensemble de l'année, la consommation de charbon a bondi de 20% en décembre 2009 par rapport à décembre 2008. Au final, en raison d'une chute de la demande dans la sidérurgie (-29%), l'ensemble de la consommation de charbon en France, en 2009, a été inferieure de 12% à celle de 2008.

Les émissions de CO2 ont augmenté de 3% en décembre mais sont en baisse de 4% sur l'ensemble de l'année 2009.

La facture énergétique de la France s'est élevée à 35,3 milliards d'euros sur les 11 premiers mois de l'année, en baisse de 35% du fait du recul des prix du pétrole.

Quant aux revenus, tirés des exportations d'électricité ,ils sont eux en baisse de 66% à 909 millions d'euros.

Vous êtes à nouveau en ligne