La BCE a dévoilé des conditions généreuses pour son nouveau programme d'achats d'obligations dites "sécurisées".

Siège de la Banque Centrale Européenne à Francfort-sur-le-Main en Allemagne.
Siège de la Banque Centrale Européenne à Francfort-sur-le-Main en Allemagne. (AFP - J. Macdougall)

Il s'agit d'un programme distinct de celui qui consiste pour la BCE à racheter des obligations publiques sur le marché secondaire, c'est-à-dire de la dette émise par des Etats en difficulté, et qui est politiquement très contesté.

Il s'agit d'un programme distinct de celui qui consiste pour la BCE à racheter des obligations publiques sur le marché secondaire, c'est-à-dire de la dette émise par des Etats en difficulté, et qui est politiquement très contesté.

La BCE est désormais prête à acheter sur les marchés primaire et secondaire des obligations sécurisées bénéficiant d'une notation financière au moins égale à "BBB-" ou d'une notation équivalente "par au moins l'une des grandes agences de notation", selon un communiqué de l'institution. Ce programme d'un montant prévu de 40 milliards d'euros doit courir jusqu'à fin octobre 2012.

En 2009, lors d'un premier programme de ce type, qui portait sur 60 milliards d'euros et qui a été complété en 2010, les obligations sécurisées devaient bénéficier d'une notation au moins égale à "AA" ou d'une notation équivalente attribuée par au moins l'une des agences. Toutefois à l'époque également la BCE s'était déjà montré généreuse en acceptant aussi des titres notés jusqu'à "BBB-/Baa3".

Les émissions d'obligations sécurisées doivent avoir un volume minimum de 300 millions d'euros, tandis qu'en 2009-2010 la BCE favorisait les émissions de plus de 500 millions d'euros. Toutefois les émissions de 100 millions d'euros minimum étaient à l'époque également éligibles. La maturité des obligations sécurisées ne doit pas dépasser 10 ans et demi dans le nouveau programme d'achat, une condition qui était absente du précédent programme.

Les obligations sécurisées sont des titres émis par des établissements financiers et garanties par un actif sous-jacent, privé ou public. Ils représentent une catégorie d'actifs cruciale sur le marché obligataire européen et sont notamment une importante source de financement des prêts hypothécaires.

Les achats de la BCE sur ce segment sont destinés à favoriser la baisse des taux à terme du marché monétaire, assouplir les conditions de financement des banques et des entreprises, faciliter l'octroi du crédit et améliorer la situation de liquidité sur le marché de la dette privée.

Vous êtes à nouveau en ligne