L'Insee revoit à la hausse la croissance au 2e trimestre 2013

L\'Insee a révisé à la hausse le taux de croissance du produit intérieur brut français au deuxième trimestre 2013, le 24 décembre 2013.
L'Insee a révisé à la hausse le taux de croissance du produit intérieur brut français au deuxième trimestre 2013, le 24 décembre 2013. ( GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

L'institut l'établit à 0,6% au lieu de 0,5%, et a confirmé qu'elle s'était repliée de 0,1% au troisième trimestre 2013.

Un très léger mieux. L'Insee a révisé à la hausse, mardi 24 décembre, le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre 2013, à 0,6% au lieu de 0,5%, et confirmé qu'il s'était replié de 0,1% au troisième trimestre. L'institut avait confirmé, jeudi, qu'il prévoyait un nouveau rebond de l'activité au dernier trimestre 2013, à +0,4%. Au total, sur l'année, la croissance devrait être de 0,2%.

La dette publique de la France a légèrement diminué, puisqu'elle est passée de 11,4 milliards d'euros entre le deuxième et le troisième trimestre 2013, pour s'établir à 1 900,8 milliards à la fin septembre, soit 92,7% du produit intérieur brut (PIB). Ainsi, la dette brute française au sens des critères européens de Maastricht a ainsi reculé de 0,8 point par rapport à fin juin 2013, a précisé l'Insee. Cependant, le budget 2014 pour la France prévoit une dette record à 95,1% du PIB.

Enfin, la consommation de biens par les ménages français a rebondi de 1,4% en novembre après un léger recul de 0,1% en octobre. Selon l'Insee "cette hausse est principalement imputable au rebond des dépenses en énergie", qui ont augmenté de 7,5%.