L'éditeur de Candy Crush rate son entrée en Bourse

Le jeu Candy Crush, de l\'éditeur King Digital Entertainment, a séduit 97 millions de personnes dans le monde depuis sa sortie il y a deux ans.
Le jeu Candy Crush, de l'éditeur King Digital Entertainment, a séduit 97 millions de personnes dans le monde depuis sa sortie il y a deux ans. (RICHARD B. LEVINE/ NEWSCOM / SIPA)

King Digital Entertainment a perdu plus de 10% à son entrée à Wall Street.

Wall Street ne croit pas à l'éditeur du jeu addictif pour smartphones Candy Crush. Le titre de King Digital Entertainment, l'éditeur britannique du jeu vidéo, a ouvert sous son prix d'introduction à Wall Street, mercredi 26 mars. Il a dégringolé de plus de 10% dans ses premières minutes de cotation.

A 16 heures (heure de Paris), l'action cotée sous le symbole "KING" a chuté de 11,25%, à 19,97 dollars, dans un marché en hausse. Son prix avait été fixé au milieu de la fourchette d'introduction à 22,50 dollars. Vers 15 heures, l'ensemble de la société était valorisé de près de 6,4 milliards de dollars.

Créé en 2002, l'éditeur de jeux a connu une croissance foudroyante ces deux dernières années grâce au succès de Candy Crush, qui a séduit 97 millions d'utilisateurs dans le monde. Mais beaucoup d'analystes mettent toutefois en garde contre la forte dépendance de King à ce seul titre. Quelque 22,2 millions d'actions ont été introduites sur le New York Stock Exchange, permettant à King de lever 500 millions de dollars, selon les modalités définitives de l'opération annoncées mardi soir. 

Vous êtes à nouveau en ligne