L'école française de ski, une institution sur les pistes

France 2

Comment devenir moniteur ? Combien gagnent-ils ? France 2 a enquêté sur les hommes et les femmes en combinaison rouge.

L'ESF, l'école du ski français, est présente dans toutes les montagnes de France et fait vivre des milliers de professionnels. L'ESF a 72 ans. Sous ses couleurs travaillent 17 000 moniteurs répartis dans 250 écoles. Et beaucoup ont deux métiers, à l'image d'Olivia Gilbert-Collet, aussi "prof de fitness". Pour devenir monitrice, un niveau compétition et une formation d'au moins quatre ans est requis. Comme tous ses collègues, elle a un statut de travailleuse indépendante payée en honoraires, environ 2 500 euros nets par mois, sur les quatre que compte la saison d'hiver.

80% de parts de marché

Plus ancien donc plus privilégié, Jean-Philippe Viallet a le droit a plus d'heures de cours et donc plus de revenus : 4 000 euros nets pendant quatre mois. Lui est moniteur le jour, et agriculteur tôt le matin et tard le soir. Au total, tous massifs confondus, l'ESF réalise près de 300 000 euros de chiffres d'affaires par an. Et elle mise particulièrement sur les petits : 75% de ses élèves sont des enfants. Une école omniprésente, mais de moins en moins seule. L'école de ski international leur fait par exemple de la concurrence. Le défi à venir pour l'ESF : garder ses 80% de parts de marché sur les pistes de ski.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne