Jusqu'à 30.000 euros à taux zéro : le projet de prêt écolo de Borloo

(Radio France © France Info)

Le gouvernement a inscrit un prêt à taux zéro plafonné à 30.000 euros dans le projet de budget 2009. Il s'agit d'aider les particuliers à financer des travaux qui rendront leurs logements plus économes en énergie.

On pourrait croire qu'il s'agit d'un nouveau robot de la saga Starwars, mais “éco-PTZ” sera en fait un nouveau produit financier qui pourrait devenir aussi populaire que le petit R2D2.

Il s'agit d'un projet de prêt à taux zéro voulu par le ministre Jean-Louis Borloo, et inscrit dans le projet de budget 2009, et révélé ce matin par le quotidien Les Echos.
Il pourra grimper jusqu'à 300 euros par mètre carré, pour un maximum total de 30.000 euros. Contrairement à l'actuel prêt à taux zéro (PTZ), qui facilite l'achat d'un premier logement, il ne sera soumis à aucune condition de ressource. Mais il y aura tout de même d'autres conditions à remplir.

L'intérêt de ce prêt, c'est d'inciter les particuliers à s'engager dans des travaux qui vont rendre les logements moins gourmands en énergie. Il faudra donc présenter un véritable projet combinant plusieurs travaux, un “bouquet”, pour reprendre l'expression gouvernementale. Vouloir simplement changer de chaudière ou remplacer une fenêtre ne suffira pas. Il faudra par exemple vouloir refaire toute l'isolation de son logement, plus acheter une chaudière écologique par exemple, ou refaire sa toiture. L'“éco-PTZ” était l'une des mesures proposées par le Grenelle de l'Environnement, car le bâtiment représente un quart des émissions de gaz à effets de serre en France.

Ce prêt sera non cumulable avec le crédit d'impôt accordé pour l'achat d'équipements “écolos”, mais il pourra se combiner en partie à un PTZ classique à condition d'acheter un logement “basse consommation”. Cette mesure, qui pourrait coûter un milliard d'euros par an, selon Les Echos, sera valable pendant cinq ans, de 2009 à 2014.

Grégoire Lecalot, avec agences