INFOGRAPHIE. Quotient familial : ce que vous paierez en plus

Les familles de deux enfants gagnant plus de 5850 euros par mois seront touchées par la baisse du plafond du quotient familial, annoncée le 3 juin 2013.
Les familles de deux enfants gagnant plus de 5850 euros par mois seront touchées par la baisse du plafond du quotient familial, annoncée le 3 juin 2013. (CHRISTIAN ARNAL / PHOTONONSTOP / AFP)

Calculez votre augmentation d'impôts en fonction du nombre de vos enfants et de vos revenus.

Allez-vous être touché par la baisse du plafond du quotient familial, annoncée lundi 3 juin par le gouvernement ? Il est assez simple de le savoir : en fonction de vos revenus et de la composition de votre famille, votre réduction d'impôt au titre du quotient familial diminuera ou non, et le montant que vous aurez à verser au Trésor public augmentera ou pas.

Concrètement, si votre foyer compte un enfant et que votre revenu net imposable est supérieur à 5 370 euros par mois, vous commencerez à être touché par la réforme. Et si vous avez un enfant à charge et que vous touchez plus de 5 660 euros par mois, votre impôt augmentera de 500 euros par an. 

Autre exemple : si vous avez deux enfants à charge et que les revenus de votre foyer sont inférieurs à 5 850 euros par mois, vous ne serez pas touché. A l'inverse, si vous gagnez plus de 6 500 euros par mois, votre hausse d'impôt sera de 1 000 euros par an.

Les personnes seules également touchées

Pour un célibataire, veuf ou divorcé ne vivant pas seul, Le Monde.fr estime que seront impactés les contribuables gagnant plus de 2 633 euros par mois avec un enfant à charge, 3 016 euros par mois avec deux enfants, et 3 933 euros par mois avec trois enfants.

Au maximum, un célibataire ayant un enfant paiera ainsi 500 euros d'impôts en plus s'il gagne plus de 2 900 euros par mois ; un célibataire ayant deux enfants à charge paiera 1 000 euros d'impôts en plus s'il gagne plus de 3 575 euros par mois ; un célibataire ayant trois enfants paiera 2 000 euros d'impôts en plus s'il gagne plus de 4 975 euros par mois.