Usine Choco BN : l'inquiétude des salariés

FRANCE 2

Les syndicats de l'usine de Vertou (Loire-Atlantique) vont faire valoir leur droit d'alerte après que l'enseigne Carrefour a décidé de ne plus vendre un seul Choco BN dans ses magasins.

Le BN n'a plus la cote. Les magasins Carrefour ont retiré des rayons les fameux biscuits nantais au chocolat. Jointe par téléphone, la direction s'en explique : pour elle, le marché du biscuit est "extrêmement concurrentiel" et la gamme BN est aujourd'hui "pas assez performante". Le carnet de commandes de la seule usine BN de France, située à Vertou (Loire-Atlantique), a diminué ces dernières années et la fin du contrat avec Carrefour est un nouveau coup dur. "Clairement, on se demande quel est l'avenir", dénonce Mickael Villeneuve, élu CGT de l'usine.

Un droit d'alerte

En 2014, les biscuits nantais ont été rachetés par un groupe turc Yildiz, le troisième fabricant de biscuits au monde. Mais un an plus tard, il cherchait déjà à revendre le site de Vertou. Selon la CGT, la production a baissé de 40% en dix ans. Aujourd'hui, elle demande à la direction des réponses claires en matière d'emploi. "On était 450 il y a quatre, cinq ans et maintenant nous ne sommes plus que 370", précise Jérémy Germain, secrétaire de la CGT BN Vertou. Le syndicat va déposer dans quelques jours un droit d'alerte auprès de la direction.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne