Trois compagnies américaines repoussent encore la reprise des vols de Boeing 737 MAX

Des Boeing 737 MAX à l\'aéroport de Seattle (Etats-Unis), le 11 février 2020.
Des Boeing 737 MAX à l'aéroport de Seattle (Etats-Unis), le 11 février 2020. (DAVID RYDER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Ces appareils ne volent plus depuis deux accidents mortels liés au système anti-décrochage MCAS. 

Les trois principaux clients du Boeing 737 MAX aux Etats-Unis, les compagnies United Airlines, American Airlines et Southwest, ont repoussé encore un peu plus la date d'une éventuelle remise en service de l'appareil, vendredi 14 février. Celui-ci est cloué au sol depuis près d'un an, après un accident qui a coûté la vie à 157 occupants d'un 737 MAX, en Ethiopie, en mars 2019.

American Airlines exclut de ses programmes tous les vols prévus sur l'appareil jusqu'au 18 août. La compagnie United Airlines, elle, ne reprendra pas les vols sur le 737 MAX avant le 4 septembre. Le directeur commercial de la société avait déjà indiqué fin janvier que la compagnie avait renoncé à faire voler l'avion cet été, sans préciser de date. Southwest a repoussé au 10 août la remise en service de l'appareil.

Le système anti-décrochage MCAS mis en cause

Les trois compagnies espéraient auparavant pouvoir de nouveau compter sur le 737 MAX à partir de début juin, mais Boeing attend toujours le feu vert des autorités et mise actuellement sur un retour de l'appareil dans le ciel à la mi-2020. En attendant, le constructeur de Chicago a déjà perdu 636 millions de dollars en 2019. Il faudra ensuite que les compagnies aériennes apportent certaines modifications aux avions inclus dans leur flotte et forment les pilotes qui les feront voler.

L'ensemble de la flotte de 737 MAX a été clouée au sol dans le monde, quelques jours après l'accident d'un Boeing 737 MAX d'Ethiopian Airlines qui a provoqué la mort de ses 157 occupants, le 10 mars 2019. Comme dans le crash de Lion Air en Indonésie en octobre 2018, qui avait fait 189 morts, c'est le système anti-décrochage MCAS qui avait été mis en cause.

"Nous continuerons de surveiller le processus réglementaire et apporterons les ajustements nécessaires à notre fonctionnement et à notre calendrier afin que les clients voyageant avec nous ne soient pas affectés", a assuré United Airlines dans un communiqué. American Airlines de son côté "prévoit de réintégrer progressivement le MAX dans son programme de vols commerciaux" tout au long du mois d'août et jusque septembre.

Vous êtes à nouveau en ligne