Total et PSA, deux Français à l’assaut du marché des batteries électriques

FRANCE 3

Les groupes PSA et Total unissent leurs forces sur le marché de l'électrique. Les deux géants espèrent pouvoir ainsi contrer la concurrence asiatique.

PSA et la SAFT, une filiale de Total, souhaitent produire ensemble des batteries de voitures électriques 100% européennes. L’unité de production sera implantée à Douvrin, dans le Nord-Pas-de-Calais. La nouvelle rassure les élus du territoire, qui depuis des années se battent contre les pertes d’emplois. "C’est un événement majeur qui arrive une fois tous les 50 ans", réagit Daniel Delcroix, le président du syndicat intercommunal ZYZIAF.

L’enjeu de la souveraineté européenne

Jusqu’à présent, toutes les batteries sont fabriquées en Asie. Cette alliance entre PSA et la SAFT devrait permettre de s’émanciper de cette dépendance en produisant les batteries d’1 million de véhicules électriques par an dans 10 ans. L’Europe représenterait alors 10% du marché mondial, contre 1% actuellement. 2 500 personnes travailleraient dans le Nord de la France, une excellente nouvelle pour la région. La CGT tient à toutefois à rappeler que le projet, financé par "de l’argent public", comme l'indique le secrétaire général adjoint CGT PSA Douvrin Régis Schoonaerts, ne fait l'objet d'aucun "engagement écrit" en matière d'emploi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne