Renault-Fiat Chrysler : les raisons de l'annulation du mariage

FRANCE 3

C'était annoncé comme le mariage de l'année. Mais l'alliance entre Fiat-Chrysler et Renault-Nissan n'aura pas lieu. Le constructeur italo-américain a retiré son offre mercredi 5 juin dans la soirée. David Boéri donne des précisions sur ce revirement de situation.

Le mariage entre Renault-Nissan et Fiat Chrysler n'aura finalement pas lieu. Mais pour quelle raison ? "La négociation n'a pas pu aboutir, car l'une des quatre conditions fixées par l'État n'était pas remplie. C'est l'idée que cette fusion ne pouvait se réaliser que dans le cadre de l'alliance entre Renault et Nissan", précise David Boéri.

Un délai supplémentaire refusé par le groupe italien

"Or, lors du conseil d'administration réuni au siège de Renault mercredi 5 juin dans la soirée, les deux administrateurs de Nissan ont demandé à examiner plus en détail toutes les conséquences de cette fusion avant de se prononcer. Autrement dit, ils se seraient abstenus en cas de vote. Les représentants de l'État ont alors proposé cinq jours de réflexion supplémentaire (...) mais Fiat a refusé ce nouveau délai et a finalement décidé de retirer son offre", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne