Renault : 15 000 emplois supprimés, dont 4 600 en France

France 2

Renault a annoncé un projet de restructuration de ses activités en France et dans le monde. Des milliers de suppressions d’emplois sont prévues.

Renault a confirmé son projet de restructuration de ses activités dans le monde. 15 000 emplois seront supprimés dans le monde, dont 4 600 en France. Les salariés sont inquiets. Cette usine de Flins (Yvelines) ne devrait pas fermer mais voir son activité évoluer avec l’arrêt de la production automobile. Cette usine est celle qui produit le plus de véhicules en France, avec 60 000 véhicules, dont des Zoé et des Micra. Il va y avoir notamment la création d’un pôle d’économie circulaire et le transfert des activités de l’usine de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne).

Usine historique

L’usine de Flins est historique pour le groupe Renault et pour tous ces salariés que l’on a rencontré ce matin. Ils nous ont fait part de leurs inquiétudes avant les annonces de ce plan, explique Madjid Khiat, depuis l’usine de Flins. "On est inquiets, on se demande ce qu’il va se passer. On a de l’incertitude sur l’avenir de Flins, peut-être pas là maintenant, mais dans les trois ans à venir", indique un salarié. "On a peur de se retrouver dehors, surtout avec ce qu’il se passe en ce moment. On aura du mal à retrouver un travail derrière", indique un autre salarié.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne