Prime à la casse : les constructeurs prêts à doubler l'effort de l'État

France 2

Les constructeurs automobiles se disent prêts à doubler l'effort de l'État l'an prochain, afin de faire reculer la consommation de pétrole, qui est cher et polluant.

La mesure du gouvernement en faveur de la transition écologique serait en bonne voie, après une rencontre avec les constructeurs automobiles. Selon les informations du Parisien, PSA aurait même accepté de verser une prime à la conversion d'environ 2 000 euros. Un geste qui viendrait s'ajouter à la prime d'État, comprise entre 1 000 et 2 500 euros selon le revenu fiscal de l'automobiliste et le véhicule concerné. Mais PSA assortirait cet engagement de conditions qui doivent encore être discutées.

PSA et Renault leaders d'opinion

Le constructeur automobile voudrait notamment retirer les véhicules d'occasion du dispositif et décaler sa mise en application au quatrième trimestre 2019. Un calendrier qui n'a rien d'anodin, puisqu'il correspond à la commercialisation de ses premiers modèles hybrides rechargeables. Pour les autres constructeurs, il n'y a aucun doute : ils devront suivre les décisions des deux grands groupes français : PSA et Renault.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne