Nucléaire : EDF conditionne la fermeture de Fessenheim

FRANCE 3

Ce jeudi 6 avril, le conseil d'administration d'EDF a voté pour la fermeture de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), le jour où le réacteur nucléaire de Flamanville (Manche) entrera en service.

La décision était très attendue par les salariés, ce jeudi 6 avril. Le conseil d'administration d'EDF a reporté la fermeture immédiate de Fessenheim (Haut-Rhin). Mais le projet est toutefois entériné, les syndicats ne veulent pas crier victoire trop vite. En 2012 pourtant, François Hollande s'était engagé à démanteler la centrale de Fessenheim.

Des pressions jusqu'au bout

Le bras de fer entre EDF et le gouvernement aura duré un quinquennat. La ministre de l'Environnement a exercé jusqu'au bout des pressions. Ce soir, elle cherche à sauver la face. La centrale devrait fermer, mais à la condition que l'EPR de Flamanville (Manche) entre en service. Un comble pour les écologistes. "On est dans une situation complètement surréaliste. On est en train de conditionner le sort d'une centrale qui est vieille et dangereuse au sort d'un réacteur qui est tout aussi dangereux", explique Charlotte Mijeon, du réseau "Sortir du nucléaire".   
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne