Nord : gronde des salariés de l'entreprise Cargill

france 2

Les salariés de l'étude Cargill dans le Nord sont inquiets. Le site de transformation d'amidon de maïs est utilisé dans l'industrie pharmaceutique et alimentaire. Plus de 120 postes sont menacés.

Dans la petite ville d'Haubourdin (Nord), on voue un vériable culte à l'usine Cargill. Plus de 160 ans qu'elle fait travailler des générations d'ouvriers. 300 personnes extraient et transforment de l'amidon de maïs pour le leader mondial de l'agroalimentaire. Une activité rentable selon le syndicat majoritaire. "Notre cabinet de projection qui a été mandaté par le CSE a démontré, dans son expertise, que l'usine était plus que rentable", insiste Dorian Vallois, le secrétaire général CGT de l'usine.

"Le site d'Haubourdin est structurellement déficitaire" 

Mais en novembre dernier, le géant américain annonce sa volonté de fermer la moitié de l'usine. Selon la direction, "le site d'Haubourdin est structurellement déficitaire depuis des années". À la clé, un plan de sauvegarde de l'emploi, 129 suppressions de postes, soit près de la moitié de l'effectif. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne