Les ouvriers de GM&S se disent prêts à faire exploser leur usine

France 2

Les salariés de l'usine GM&S, sous-traitant automobile à La Souterraine (Creuse) occupent leur usine et annoncent qu'ils pourraient la faire sauter si les constructeurs français PSA et Renault ne maintiennent pas un volume de commande suffisant. Ce vendredi 12 mai, la tension monte encore d'un cran.

Les salariés de GM&S menacent de faire exploser leur entreprise avec des bonbonnes de gaz accrochées à une réserve d'oxygène. Menace d'explosion et destruction de matériel pour attirer l'attention, après des mois de mobilisation... L'objectif ? Sauver l'équipementier automobile, en redressement judiciaire depuis décembre dernier. Ils veulent que PSA et Renault, leurs principaux clients, remplissent les carnets de commandes pour séduire d'éventuels repreneurs pour l'instant très discrets. Les salariés se sont organisés pour rester sur place toute la nuit. Ce vendredi matin, l'inquiétude et la fatigue se lisent sur les visages. Tous redoutent la liquidation de l'entreprise dans une dizaine de jours.

Deuxième employeur de la Creuse

Pour les élus, la survie de l'entreprise est cruciale. GM&S est le deuxième employeur privé de la Creuse. "Ce serait une perte par ricochet d'à peu près 800 emplois sur un bassin de population de 26 000, vous voyez ce que ça peut représenter", s'inquiète Éric Lejeune, président de la communauté de communes de l'Ouest-Creuse. Les salariés vont occuper l'usine tout le week-end, en espérant obtenir la réouverture de négociations avec les constructeurs automobiles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne