Le "made in France", une bonne carte à jouer

franceinfo

Le salon du "Made in France" bat son plein à l'Élysée pour mettre en valeur la production nationale. Les achats des consommateurs sont-ils influencés par les biens fabriqués en France ?

Arnaud Montebourg se voulait ambassadeur du "made in France" en 2012. Huit ans après, la production française a-t-elle fait une percée ? Les produits tricolores gagnent des points. Désormais, 75% des consommateurs sont prêts à payer plus cher pour acheter national. Dans les allées du salon "Made in France" de l'Élysée, les visiteurs sont convaincus. "Pour les produits alimentaires, j'achète beaucoup du local, du bio autour de la maison pour bien consommer", explique l'un d'eux.

36% des produits consommés "made in France"

Il n'y a pas d'aide financière systématique de l'État pour les entreprises qui font du "made in France". Pour pouvoir apposer le titre, il faut répondre à deux critères : les produits doivent être assemblés sur le territoire national et la partie réalisée en France doit représenter au moins 45% du prix de revient. Au total, 36% des produits consommés en France remplissent ces conditions, grâce notamment à l'alimentaire. Attention aux étiquettes trompeuses. Tradition française ou Maison française ne signifie en rien une fabrication "made in France".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne