Le géant américain Whirlpool va fermer son usine de sèche-linge d'Amiens, délocalisée en Pologne

L\'usine Whirlpool d\'Amiens (Somme) emploie 300 salariés.
L'usine Whirlpool d'Amiens (Somme) emploie 300 salariés. (MAXPPP)

Whirlpool France indique qu'"aucune suppression d'emploi n'aura lieu en 2017" et  qu'il fera "tout son possible" pour trouver un repreneur pour son site d'Amiens, qui emploie 300 personnes.

Le sort de l'usine Whirlpool d'Amiens est scellé. Le constructeur américain va fermer son site de production de sèche-linge de la Somme au 1er juin 2018 pour le délocaliser en Pologne. "Aucune suppression d'emploi n'aura lieu en 2017", a annoncé l'entreprise dans un communiqué. De plus, "Whirlpool France fera tout son possible et engagera les ressources nécessaires" pour trouver un repreneur pour le site, qui emploie 300 personnes.

Cette annonce n'est pas une surprise pour les salariés. "Un faisceau de preuves nous a conduits à penser qu’un projet de cessation d’activité était dans les tuyaux" indique Cécile Delpirou, déléguée CFE-CGC de l’usine, au Monde

Délocalisation en Pologne

L'usine existante du groupe à Lodz, dans le centre de la Pologne, est appelée à devenir "le point central" de sa nouvelle plateforme de production de sèche-linge pour la région Europe, Afrique et Moyen-Orient, afin de bénéficier de "plus fortes économies d'échelle". Whirlpool a justifié cette restructuration par "la sauvegarde de [sa] compétitivité" dans cette région, dans un contexte "de plus en plus concurrentiel".

Le groupe va par ailleurs "réorienter" début 2018 la production de son usine de Yate, au Royaume-Uni, qui va se concentrer sur des produits spécifiques destinés aux marchés britannique et irlandais.

Vous êtes à nouveau en ligne