L'État français envisage de nationaliser temporairement les chantiers navals de Saint-Nazaire

France 3

Désireux de ne pas laisser les repreneurs italiens de STX en position d'actionnaires majoritaires, l'État français aurait décidé de nationaliser temporairement les chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). 

Pavillon français ou pavillon italien pour STX ? Le gouvernement aurait tranché, selon Le Monde. Il envisagerait de nationaliser temporairement les chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Sur place, où 2 600 personnes sont employées, les syndicats sont partagés. Lors de la faillite de leur actionnaire majoritaire sud-coréen, les chantiers navals de STX s'étaient retrouvés en difficulté. Un seul repreneur s'était manifesté : l'italien Fincantieri, leur grand concurrent direct.

Le gouvernement veut un contrôle à 50/50 avec l'Italie

Le précédent gouvernement avait alors négocié : lors de la reprise définitive, Fincantieri et un industriel italien détiendraient 50% de STX. L'État français, accompagné de l'industriel Naval Group resteraient donc minoritaires. Une décision qui ne convient pas à Emmanuel Macron. En mai, le président à peine élu avait fait le déplacement pour demander que l'accord soit revu. Cette semaine, le gouvernement a même adressé un ultimatum aux Italiens : il veut maintenir un contrôle à 50/50 avec l'Italie, et menace de faire jouer son droit de préemption. Il y a urgence : un accord entre la France et l'Italie doit être trouvé avant samedi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne