Investissement de Cevital à Charleville-Mézières : PSA confirme "un projet en discussion" mais précise que "rien n'est signé"

Le PDG de Cevital, Issad Rebrab et le président Emmanuel Macron, lors de la visite du site de Charleville-Mézières, le 7 novembre 2018.
Le PDG de Cevital, Issad Rebrab et le président Emmanuel Macron, lors de la visite du site de Charleville-Mézières, le 7 novembre 2018. (FRANÇOIS MORI / AFP)

Le groupe PSA a confirmé mercredi qu'un projet est en discussion avec Cevital pour des investissements sur le site du constructeur automobile à Charleville-Mézières, mais rien n'est encore acté.

Alors que le groupe Cevital annonce des projets d'investissements sur le site PSA de Charleville-Mézières (Ardennes), le groupe PSA lui-même affirme mercredi 7 novembre à franceinfo que "rien n'est signé" avec le conglomérat algérien mais qu'il y a bien "un projet en discussion".

Un millier d'emplois à terme

Citant le groupe Cevital, l'Élysée avait annoncé, en marge du déplacement d'Emmanuel Macron sur place mercredi pour saluer ce projet, que cet investissement "a vocation à créer à court terme des dizaines d'emplois, voire beaucoup plus à long terme". Dans un communiqué, Cevital avance un chiffre de "1 000 emplois à terme dans la région et particulièrement à côté de l'ancien site de PSA".

Le groupe PSA a donné des détails à franceinfo sur l'origine de ce projet. Les travaux de modernisation des usines libèrent de la place, les installations sont plus compactes. L'espace libéré est ainsi proposé à des entreprises extérieures, comme Cevital dans le dossier en question.

Vous êtes à nouveau en ligne