Industrie : l'A380 a du plomb dans l'aile

FRANCE 2

L'A380 d'Airbus vit peut-être ses dernières heures. La compagnie Emirates pourrait annuler une commande de 36 avions.

Il est le symbole de la puissance d'Airbus. Lancé en 2006, l'A380 pourrait bientôt appartenir au passé. La compagnie Emirates, qui devait acheter 36 de ces avions, pourrait finalement annuler sa commande au profit de l'A350, un appareil plus petit. Depuis plusieurs années, les ventes de cet avion stagnent dangereusement et Airbus pourrait décider d'arrêter la production. Pourquoi les compagnies aériennes boudent-elles le plus gros avion du monde ?

Un avion jugé trop gros

Il est d'abord gourmand en carburant. Le Boieing 787 par exemple ne consomme que 2,35 litres pour 100 km par passager contre 2,90 litres pour l'A380. D'autre part, certains le jugent trop gros. Avec plus de 500 places, l'avion est difficile à remplir et donc à rentabiliser. De nombreux aéroports ne peuvent même pas l'accueillir, car il faut au moins deux passerelles. Airbus peut encore espérer une commande d'une compagnie chinoise, l'une des dernières chances de relancer la production.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne