Immobilier : la crise du neuf en zones rurales et tendues

FRANCE 2

Les professionnels du bâtiment, les associations et les élus dénoncent la chute des permis de construire. Ils ont chuté de 7,6% en 2018.

Depuis un an, les ventes de logements neufs dévissent. Les maisons individuelles sont les plus touchées avec -11% en 2018. Des dizaines de promoteurs se retrouvent en difficulté, car beaucoup de terrains ne trouvent pas preneur. Les clients n'arrivent plus à financer leur projet à cause de la réduction du prêt à taux zéro dans les zones rurales et périurbaines. En 2017, une famille voulant acheter une maison à 200 000 euros pouvait emprunter ce montant grâce au prêt à taux zéro. Mais en 2018, avec la baisse de prêt, le crédit moyen diminue avec 186 500 euros. Si l'aide est totalement supprimée en 2020 comme le souhaite le gouvernement, la capacité d'emprunt ne serait que de 170 700 euros.

Même constat dans les zones tendues

Dans les zones tendues, une baisse des ventes se fait également sentir, mais pour une autre raison : les recours en justice des voisins de multiplient. Selon certains experts, le marché du neuf devrait continuer à souffrir plus que l'ancien en 2019. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne