GM&S : des salariés font brûler des pneus à l'intérieur de l'usine après des négociations avortées

Les salariés de l\'usine GM&S onté allumé des feux dans des bacs en métal. 
Les salariés de l'usine GM&S onté allumé des feux dans des bacs en métal.  (FRANCE BLEU CREUSE)

Les salariés de GM&S avaient rendez-vous mardi avec la cellule de crise mise en place par le gouvernement. Mais les négociations ont tourné court, et des feux ont été allumés sur le site, dans la Creuse.

Des salariés de GM&S ont allumé plusieurs feux sur le parking et à l'intérieur de l'usine de La Souterraine, a rapporté France Bleu Creuse, mardi 27 juin. Des pneus ont été brûlés dans des bacs en métal, occasionnant une épaisse fumée noire. Ils comptent également passer la nuit sur le site.

Échec des négociations avec Bercy

Les ouvriers de l'usine, menacés de liquidation, sont en colère après l'échec, selon eux, des négociations au ministère de l'Economie, qui n'approuve pas la demande de prolongation de la période d'observation, et l'augmentation des indemnités supra-légales en cas de licenciement. Un rendez-vous avec la cellule de crise mise en place par le gouvernement d'Édouard Philippe avait lieu dans la journée, mais il a donc tourné court. 

La CGT a déjà prévenu : elle organisera le blocage de certains évènements estivaux "comme le Tour de France, le 14 juillet à Paris", si aucune solution n'est trouvée pour les 277 salariés. 

Vous êtes à nouveau en ligne