Filets de pêche : un piège mortel pour les dauphins

Voir la vidéo
FRANCE 2

Chaque hiver, sur les plages de la côte Atlantique, plusieurs centaines de dauphins sont retrouvés morts.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Sur les plages de l'ile de Ré (Charente-Maritime), les promeneurs font parfois de macabres découvertes. En une semaine, une dizaine de dauphins se sont échoué. Dominique Chevillon, président de l'association Ré nature et environnement, recense chaque hiver les cétacés mutilés. Il accumule des preuves contre les pêcheurs. "Les animaux qui arrivent ne sont pas malades, comme certains l'annoncent, pendant les grandes tempêtes. 90% d'entre eux ont été tués dans les filets de la pêche. Vous avez des amputations, des blessures profondes", explique-t-il.

Des professionnels qui se sentent stigmatisés

3 500 dauphins au moins mourraient chaque année dans les filets des pêcheurs. Entre janvier et mars, les bateaux pêchent le bar et le merlu. En période de reproduction, ils forment des bancs. Les dauphins qui les traquent sont attrapés dans le chalut pélagique, de grands filets tractés en pleine eau. Les professionnels se sentent stigmatisés. "Les pêcheurs déplorent les captures accidentelles et font de leur mieux pour les éviter", explique Hubert Carré, président du Comité national des pêches maritimes. L'utilisation de pingers pourrait être la solution pour faire fuir les dauphins.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne