Électricité : alerte aux coupures pour l'hiver 2022

France 2

Au cours de l'hiver 2022, les Français pourraient être privés de courant à la suite des fermetures du site nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) et des quatre centrales à charbon françaises. Le gouvernement doit-il aller à l'encontre de ses engagements écologiques ?

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À l'hiver 2022, des milliers de foyers français pourraient être privés d'électricité, en conséquence de la fermeture du site nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) et des quatre centrales à charbon françaises. Pour éviter la panne, RTE (Réseau de transport d'électricité) préconise de maintenir la centrale à charbon de Cordemais (Loire-Atlantique), quitte à la transformer.

"Il faut s'attendre à des coupures importantes"

D'après RTE, le gestionnaire du réseau, ces fermetures successives entraineraient une perte de capacité de production de 5 gigawatts. Il faudra attendre 2023 et les nouveaux parcs éoliens en mer pour un retour à la normale. RTE s'oppose donc aux engagements écologiques du gouvernement. Une nécessité pour Gwenael Plagne de la CGT. "Il faut s'attendre dès l'hiver suivant à des coupures importantes, des délestages d'une partie plus ou moins grande en fonction du froid et donc de la consommation des citoyens du Grand Ouest, mais ça peut aller au-delà", explique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne