EDF : qui va payer ?

FRANCE 2

Le coût de l'EPR de Hinkley revu à la hausse peut-il fragiliser EDF ? L'électricien a annoncé que la facture de la future centrale nucléaire britannique sera bien plus lourde que prévue.

EDF multiplie les déconvenues avec ses EPR à l'image des coûts prévus pour les deux réacteurs EPR d'Hinkley en Angleterre : plus de 22,3 milliards d'euros. Alors qui va payer ? "C'est nous qui allons payer, explique le journaliste Jean-Paul Chapel sur le plateau du 20 Heures de France 2. Je vous rappelle que EDF est détenu à 83,1% par l'Etat, donc par les contribuables. L'Etat a du remettre 3 milliards d'argent frais en mars dernier. Le risque de dérapage reste grand. Cette centrale EPR c'est un prototype. Aucune n'a encore été mis en service".

Une réduction des effectifs

EDF a-t-il la capacité d'absorber ses milliards d'euros de surplus ? "L'entreprise est contrainte de faire des économies, 1 milliard sur 4 ans, rappelle le journaliste. EDF va également réduire ses effectifs d'environ 4 000 personnes d'ici deux ans. Ce sont des départs à la retraite non remplacés. Et puis vendre des participations à l'étranger." EDF va devoir se serrer la ceinture. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne