Économie : des industries forcées de se reconvertir

FRANCE 2

Se reconvertir ou disparaître. En cette période de crise sanitaire, bien des entreprises se retrouvent au pied du mur et sont forcées de s’adapter, d’évoluer ou de se reconvertir. Un changement non-négligeable qui n’est pas si évident.

La crise du coronavirus n’épargne quasiment aucun secteur d’activité en France. Fleur Vacheron, chef d’une entreprise de traitement de métaux en sait quelque chose. Elle est aujourd’hui au pied du mur. "Ici, on peut voir une ligne qui est à l’arrêt depuis le confinement", explique-t-elle en faisant visiter ses locaux. Et d’ajouter : "On n’arrive pas à avoir des prévisions de nos clients, surtout les clients automobiles."

Un million d’euros pour une nouvelle ligne

Fleur Vacheron a donc choisi d’investir un million d’euros sur une nouvelle ligne orientée désormais vers la voiture électrique. En conséquence, les 35 salariés devront recevoir une formation. "Je ne demande que ça, on progresse avec la technologie et la société", juge l’un d’entre eux qui est très motivé. Un autre ajoute : "Ça ne peut être qu’un plus !" Il reste à voir si ces efforts sauront porter leurs fruits.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne