Cadeaux : quand le père Noël s'est trompé

FRANCE 2

Depuis ce 26 décembre au matin, les services après-vente des magasins sont à pied d'oeuvre pour accueillir les mécontents et les déçus.

Dès le 26 décembre, dans une boutique parisienne du magasin de jouets "Jouéclub", les techniciens du service après-vente sont les plus sollicités. Leur mission : corriger les ratés du Père-Noël. Problème de piles dans une poupée parlante, costume de Buzz l'Éclair trop petit... La plupart du temps, une petite vérification ou un simple échange suffisent, mais certains demandent des remboursements : soit le début d'un long marathon.

15 000 retours sur les deux semaines suivant Noël

"Sur l'ensemble des quinze jours après Noël, c'est 15 000 retours de clients que nous allons avoir, pour des questions de remplacement de produits, de produits qui ne marchent pas, de jouets dont il faut leur expliquer le fonctionnement, ou d'échanges parce que le père Noël a livré deux fois la même chose ou qu'il s'est trompé dans sa livraison", explique Franck Mathais, porte-parole national de Jouéclub.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne