Brésil : Jair Bolsonaro boycotte les stylos Bic

france 3

Nouvel épisode du bras de fer entre Jair Bolsonaro et Emmanuel Macron. Habituellement toujours un stylo Bic à la main pour afficher son modeste train de vie, le président brésilien a appelé à leur boycott, vendredi 30 août.

Toujours un stylo Bic sur lui pour ses signatures officielles, Jair Bolsonaro voulait afficher le train de vie présidentiel modeste. Mais vendredi 30 août, sur son compte Facebook, le président brésilien lance une énième provocation envers la France et s'attaque à un symbole : le stylo Bic, qu'il entend désormais boycotter. La marque française est mondialement connue. 32 millions de produits sont achetés chaque jour. En France aussi, c'est une institution. "Ça a accompagné toute ma vie scolaire et professionnelle", assure un passant. "C'est la base. C'est la marque de stylo qui coûte le moins cher", explique un jeune homme.

Plusieurs usines au Brésil

Le groupe est implanté partout dans le monde, avec 26 usines et plus de 13 000 employés, y compris au Brésil, à Manaus et Rio de Janeiro, où est fabriquée la majorité des stylos vendus dans ce pays. Contactée samedi 31 août, la marque n'a pas souhaité commenter la déclaration du président brésilien.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne