Bouches-du-Rhône : des fournisseurs menacent d'intensifier le blocage de l'usine Ascometal de Fos-sur-Mer

Ascometal a demandé, lundi 20 novembre, au tribunal de commerce de Strasbourg (Bas-Rhin), le lancement d\'une procédure de placement en redressement judiciaire.
Ascometal a demandé, lundi 20 novembre, au tribunal de commerce de Strasbourg (Bas-Rhin), le lancement d'une procédure de placement en redressement judiciaire. (BORIS HORVAT / AFP)

Trois fournisseurs de l'usine de sidérurgie Ascometal à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) ont bloqué l'entrée des camions pour protester contre les impayés qui sont compris entre un et quatre millions d'euros.

Trois fournisseurs de l'usine de sidérurgie Ascometal de Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, ont passé la nuit de mardi 21 à mercredi 22 novembre, devant le site pour protester contre des factures impayées, rapporte France Bleu Provence.

Ils ont empêché l'entrée des camions et menacent de bloquer également l'accès des salariés à l'usine. Ascometal doit à ces trois entreprises de un à quatre millions d'euros, mais le groupe risque d'être placée en redressement judiciaire. Les fournisseurs craignent de ne pas être payés.

On ne nous propose rien de bien concretJulien Muscinesi
un des fournisseurs
à France Bleu Provence

"On en est toujours à l'étape de mise à plat des créances et des calculs des éventuelles sorties", a expliqué à France Bleu Provence Julien Muscinesi, directeur général de la société Comfer, installée à Vitrolles et spécialisée dans la ferraille. Faute de paiement de la part d'Ascometal, les fournisseurs risquent de devoir licencier. Ce sont "entre 400 et 500 emplois qui risquent d'être perdus", a déploré Julien Muscinesi. 

Des engagements pris en 2014

Selon France Bleu Provence, les entreprises ont accepté de continuer à fournir Ascometal malgré des impayés à la demande du gouvernement de l'époque et notamment d'Arnaud Montebourg, alors ministre du Redressement productif. "Ils nous ont demandé de continuer à livrer pour sauver l'usine, a expliqué Hervé Daddi, directeur général de l'entreprise Daddi, à France Bleu Provence. Ils nous ont toujours garanti qu'on serait payés, qu'on ne s'inquiète pas."

Ascometal est spécialisé dans la fabrication d'aciers spéciaux. Le groupe a demandé, lundi, au tribunal de commerce de Strasbourg (Bas-Rhin), le lancement d'une procédure de placement en redressement judiciaire, en raison d'importante difficultés financières.

Vous êtes à nouveau en ligne