Automobile : Fiat-Chrysler veut fusionner avec Renault

FRANCE 3

Une nouvelle alliance se dessine pour Renault. Une fusion avec le groupe italo-américain Fiat-Chrysler a été annoncée lundi 27 mai. Le conseil d'administration de l'entreprise française étudie très officiellement ce rapprochement.

Une fusion qui pourrait donner naissance au numéro 1 mondial de l'automobile. Le conseil d'administration de Renault s'est réuni lundi 27 mai pour étudier la proposition d'alliance avec Fiat-Chrysler. Devant l'usine de Flins (Yvelines), le projet séduit les ouvriers de Renault. "Pourquoi pas ? L'union fait la force. Cela reste un constructeur européen", explique un ouvrier. Avec 16 millions de véhicules cumulés, le nouveau géant distancerait ses concurrents Volkswagen et Toyota.

Les constructeurs s'allient pour investir dans les véhicules électriques

Mais les syndicats restent prudents et redoutent des conséquences sur l'emploi. Une telle alliance permettrait à Renault d'élargir sa gamme, mais aussi de profiter de l'implantation de Fiat sur le marché américain. L'objectif sera également de mieux aborder le virage vers la voiture électrique. "On estime qu'il y aura plusieurs centaines de milliards d'euros à investir sur les véhicules autonomes et les véhicules électriques. Aucun grand constructeur ne peut raisonnablement le faire seul. Donc à plusieurs, c'est plus facile", estime un expert. Ce mariage renforcerait la position de Renault au sein de son alliance avec Nissan et Mitsubishi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne