Ascoval : le repreneur British Steel en difficulté

FRANCE 3

Les 270 salariés de l'aciérie sont de nouveau dans l'inquiétude, car son repreneur, British Steel, a annoncé avoir besoin d'argent. 

Depuis mercredi 15 mai au matin, Ascoval appartient officiellement à British Steel, mais le groupe sidérurgique britannique serait au bord de la faillite. Il n'aurait peut-être pas la capacité financière pour reprendre l'aciérie de Saint-Saulve (Nord). C'est un nouveau coup dur pour les salariés. L'annonce est tombée mardi 14 mai dans les médias britanniques et a semé l'effroi parmi les employés anglais et français. British Steel serait à la recherche de 85 millions d'euros à cause de difficultés liées au Brexit.

L'État confirme son soutien

Le groupe s'est voulu rassurant après cette annonce et a déclaré par communiqué qu'il respecterait "tous ses engagements". L'État a confirmé soutenir le projet de reprise du Britannique. Il y a moins de deux semaines, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire se déplaçait en personne à Ascoval pour célébrer le sauvetage de l'aciérie. Après l'échec de la reprise par le Belge Altifort, les 270 salariés espéraient que l'offre de British Steel serait cette fois solide.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne