Ascoval : British Steel reprend l'aciérie

France 3

L'aciérie de Saint-Saulve (Nord) est sauvée, reprise par le britannique British Steel, qui se met à l'abri dans la perspective du Brexit.

Les salariés d'Ascoval à Saint-Saulve (Nord) n'en reviennent pas. "L'émotion est là. On arrive au bout, on est soulagés", témoigne l'un d'entre eux. Il aura fallu quatre ans de combat pour trouver un repreneur. Il y a trois mois, un Belge avait failli reprendre l'aciérie, mais en vain. C'est un Britannique qui a finalement emporté le morceau et qui, en prime, garde les 270 salariés. "Nous avons été très impressionnés, malgré les difficultés rencontrées, par le dynamisme, la motivation exemplaire et les qualités techniques des équipes", a fait savoir l'entreprise jeudi 2 mai.

Reprise de la production dès le 13 mai

British Steel a mis plus de 47 millions d'euros et l'État 25 millions. Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, ne boude pas son plaisir et a fait le déplacement. "Il faut se battre pour chaque emploi, il faut se battre pour chaque usine", a-t-il déclaré. Selon les spécialistes, Ascoval et son repreneur se logent dans une niche au sein d'un marché mondial tenu par l'Inde et la Chine. La production pourrait reprendre dès le 13 mai prochain à Saint-Saulve. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne