Arjowiggins : l'espoir renaît pour les salariés de la Sarthe

FRANCE 3

Le tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine) se prononcera le 6 mars sur les plans de reprises des usines Arjowiggins de la Sarthe et de l'Aisne.

Alors que les salariés de l'usine Arjowiggins de Seine-et-Marne se battent pour éviter la fermeture du site, leurs collègues de la Sarthe et de l'Aisne pourraient avoir plus de chance. Mercredi 6 mars, le tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine) doit se prononcer sur les projets de reprise de plusieurs usines. L'espoir renaît donc enfin, comme pour ce salarié de l'usine du Bourray (Sarthe), qui travaille avec ses deux fils pour Arjowiggins.

Ils croyaient que "cette boîte allait tenir debout"

Car en ce moment, l'avenir inquiète avec des machines à l'arrêt, et deux jours de chômage technique par semaine. "J'ai essayé de faire rentrer les enfants là, croyant que c'est une boîte qui allait toujours tenir debout", confie Éric Roulier, le père. "Et puis tu te rends compte que tout peut s'écrouler du jour au lendemain. Et c'est ce qui est arrivé", regrette-t-il. Si la possibilité de trouver un autre travail existe pour les deux enfants, ils ne veulent pas quitter une entreprise où ils aiment travailler.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne