Incivilités : à Meaux, une association s'empare du problème des chariots volés

France 2

Combien les incivilités coûtent-elles aux collectivités ? À Meaux, une association est en charge de récupérer les chariots empruntés, puis abandonnés par certains clients. Un dispositif financé par les enseignes concernées, mais aussi par la mairie et donc les contribuables.

Des maraudes d'un nouveau genre sont apparues dans les rues de Meaux (Seine-et-Marne). Azizullah Ahmadzai est employé par une association. Sa mission, ramasser les chariots abandonnés sur la voie publique. Un dispositif qui existe depuis un an. Il a déjà récupéré 15 000 chariots dans les rues de la ville. "Tous les jours, je fais ma tournée.Je fais 120 km et je ramasse 50, 60 caddies par jour", explique l'employé. Des chariots qui se retrouvent partout, souvent concentrés aux abords des cités HLM et même parfois, à l'intérieur des bâtiments.

Lutter contre la pollution visuelle

Le gardien d'un immeuble passe quotidiennement vérifier les paliers des 16 étages et récupère ainsi une vingtaine de chariots. Ils sont aussitôt remis à l'association, puis rendus aux supermarchés. Le dispositif est piloté par le directeur de la Régie du Pays de Meaux. L'objectif, lutter contre la pollution visuelle. Le directeur mise beaucoup désormais sur la sensibilisation des fautifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne