Taxes sur les yachts et véhicules de luxe : le compte n'y est pas

FRANCE 2

Les recettes générées par les taxes sur les produits de luxe ne sont clairement pas florissantes. Pire encore : le compte n'y est pas. On fait le point.

Des yachts de plus de 30 mètres, des voitures surpuissantes, en pleine polémique sur les avantages fiscaux donnés aux plus riches, la majorité avait décidé de les taxer. Sauf que deux ans plus tard, peu d'argent rentre dans les caisses. 10 millions d'euros, c'est ce qu'espérait l'État en surtaxant les yachts des résidents français. Pour le moment, 86 700 euros de recettes ont été récoltés.  

Un manque de contrôle des douanes 

Pour les véhicules de luxe, 30 millions d'euros étaient escomptés, mais seulement 15,05 millions d'euros ont été récoltés l'an dernier. Sur sept navires concernés par la taxation, cinq n'ont pas payé. Certains députés de la majorité comme le rapporteur Joël Giraud, déplorent le manque de contrôle des douanes et leur demandent de réagir. Les recettes de la taxe sont censées financer le conservatoire du littoral, mais pour l'heure, l'organisme n'a pas touché un seul euro.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne