Foot : Monaco verse 50 millions d'euros pour garder son siège en principauté

Des joueurs de l\'AS Monaco se congratulent après un but contre Chasselay, lors d\'un match de la Coupe de France de football, au stade Gerland, à Lyon (Rhône), le 22 janvier 2014.
Des joueurs de l'AS Monaco se congratulent après un but contre Chasselay, lors d'un match de la Coupe de France de football, au stade Gerland, à Lyon (Rhône), le 22 janvier 2014. (PHILIPPE MERLE / AFP)

Cet accord met fin à plusieurs mois de litige entre l'ASM et la Ligue de football professionnel.

L'AS Monaco a annoncé, vendredi 24 janvier, avoir trouvé un accord avec la Ligue de football professionnel (LFP). Le club annonce qu'il lui verse la somme de 50 millions d'euros pour conserver son siège social dans la principauté.

Cet accord met fin à plusieurs mois de litige entre l'ASM et la LFP, qui avait décidé en mars 2013 d'obliger le club monégasque à s'installer en France dans un souci d'équité fiscale, au plus tard en juin 2014. L'AS Monaco estimait qu'un tel déménagement aurait menacé directement sa survie.

Exempté par les députés

"En versant une contribution unique, volontaire et forfaitaire de 50 millions d'euros, payable en plusieurs tranches, l'AS Monaco FC démontre son attachement au football français", dit le club dans un communiqué. L'arrangement trouvé "ne pourra être remis en cause ultérieurement", selon l'ASM.

Le 13 décembre, les députés ont exempté le club de la taxe à 75%. Cette taxe est assise sur la fraction de la rémunération d'un salarié supérieure à un million d'euros par an. Le club monégasque emploi une dizaine de salariés qui auraient pû être visés. Monaco, en conservant son siège sur le Rocher, ne sera pas assujetti à la future taxe.

 

Vous êtes à nouveau en ligne