Économie collaborative : vers une taxe pour les loueurs

FRANCE 3

Les députés ont finalement décidé de taxer l'économie collaborative, cette activité consiste à louer entre particuliers un appartement, une voiture ou une tondeuse.

Appartement touristique, voiture, appareils de bricolage, des locations qui permettent à des particuliers de se payer un revenu. Parfois trop aux yeux des députés qui ont décidé de taxer les plus importants comme des professionnels. Cette étudiante par exemple loue sa voiture chaque week-end, revenu total 4 000 euros par an, à peine de quoi payer l'entretien selon elle.

Location d'appartements

Un désarroi entendu par les députés d'abord fixé à 3 860 euros par an, le seuil à ne pas dépasser s'élèvera finalement à 7 720 euros. Au-delà, les loueurs devront se déclarer comme professionnels. Même logique appliquée aux locations touristiques d'appartements, les propriétaires devront rester en déça de 23 000 euros par an sans quoi ils devront s'acquitter de cotisations professionnelles, trop élevé pour les professionnels du secteur. Une mesure qui stigmatise l'économie du partage selon un acteur du secteur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne