Taxe Gafa : la réplique d'Amazon

France 2

Il y a trois semaines, la France adoptait la taxe GAFA qui visait les gérants du numérique. Amazon a décidé de contre-attaquer en répercutant cette taxe sur ces tarifs.

À partir du mois d'octobre prochain, si vous choisissez de vendre ou de commercialiser sur la plateforme internet Amazon, vous serez facturé 3 % de plus. Tous les types d'objets sont concernés. Amazon, c'est le premier acteur du secteur qui choisit de répercuter cette taxe auprès de ses clients. "Nous opérons dans le secteur très concurrentiel et à faible marge du commerce de détail (...) nous ne sommes pas en mesure d'absorber une taxe supplémentaire", se justifie Amazon dans un communiqué.

Bercy se justifie

La réplique de Bercy et du ministère de l'Économie ne s'est pas fait attendre. Pour le gouvernement, cette taxe GAFA, c'est "une question de justice fiscale" car les géants du numérique payent 14 points d'impôts de moins que les autres entreprises. Cette attitude d'Amazon va-t-elle donner des idées aux autres géants du numérique ? Pour l'instant, ni Google ni Apple n'ont choisi de se prononcer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne