ISF : premier bilan peu convaincant pour la taxe sur les yachts

FRANCE 2

Le premier bilan de la taxe sur les yachts vient de tomber. Résultat : une somme dérisoire a été reversée dans les caisses de l'État.

Une taxe symbolique qui devait rapporter gros. Si la taxe sur les yachts de luxe devait rapporter 10 millions d'euros, elle n'a fait entrer que 82 500 € dans les caisses de l'État entre janvier et mai. Il y a un an, l'Assemblée vote la fin de l'ISF, impôt sur la fortune. L'opposition dénonce un cadeau aux plus riches, des députés de la majorité demandent de maintenir une partie de l'ISF sur quelques biens de luxe. Un an plus tard, Bercy refuse de maintenir l'impôt, mais accepte de relever des taxes existantes sur quelques produits de luxe (voitures, yachts, bijoux...).

Sept bateaux ont été taxés

La majorité défend ses taxes, même si elles rapportent peu. Très peu de bateaux ont finalement été taxés : sept, dont un français. Pour cause de fiscalité plus forte qu'en Espagne ou en Italie, seules quelques dizaines de yachts sont immatriculés en France. Les recettes liées aux taxes sur les voitures et les bijoux ne sont, elles, pas encore connues.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne