Suppression de l'ISF : "Nous en tirerons les conclusions" en "2020", "quitte à le rétablir", indique la députée LREM Cendra Motin

franceinfo

Invitée sur franceinfo vendredi, la députée LREM de l'Isère Cendra Mottin, n'a pas exclu le rétablissement d'un impôt sur les plus grosses fortunes à l'issue de la période d'évaluation.

"Nous tirerons les conclusions" de la suppression de l'impôt sur la fortune (ISF) en "2020", après une phase d'"évaluation", "quitte à le rétablir", a affirmé vendredi 28 décembre sur franceinfo Cendra Motin, députée LREM de l'Isère et membre de la commission des finances de l'Assemblée nationale. "C'était un engagement" du président de la République et de la majorité de "transformer" l'ISF "en impôt sur la fortune immobilière, puisque ce n'est pas une suppression totale, de l'évaluer et ensuite de tirer les conclusions de cette évaluation, quitte à le rétablir ou en tout cas rétablir un impôt qui ne pénalise pas l'investissement", a expliqué Cendra Motin.

Ni "chèque en blanc", ni vote "les yeux fermés"

"Nous n'avons pas voté les yeux fermés, nous n'avons pas fait un chèque en blanc sur un sujet aussi symbolique que l'ISF", a-t-elle souligné, rappelant qu'un "comité a été nommé le 20 décembre" dernier afin d'évaluer le dispositif. Ce comité "va travailler et nous en tirerons les conclusions (...) Logiquement, la fin de l'évaluation est prévue pour 2020, donc ce serait dans un projet de loi de finances 2021 s'il fallait qu'on revienne sur cet ISF", a assuré la députée de l'Isère.

Vous êtes à nouveau en ligne