Prélèvement à la source: l’État va gagner deux milliards d'euros de plus grâce à ce système

FRANCE 3

Grâce au prélèvement à la source, débusquer les fraudeurs devient plus facile. Ces deux milliards d'euros supplémentaires sont les bienvenus en cette période d'arbitrages budgétaires.

Neuf mois après sa mise en place, les Français sont plutôt pour le prélèvement à la source. "Simplicité. Ce sont des économies pour la collectivité", pense un passant. "C'est égal pour moi. Qu'on les paye avant ou après, c'est pareil", estime une autre personne.  

Faire payer les fraudeurs 

Au ministère de l'Action et des Comptes publics, on s'en félicite. Deux milliards d'euros, c'est inespéré. Selon le ministre Gérald Darmanin, le prélèvement à la source permet de faire payer les fraudeurs et les phobiques administratifs, qui n'auront bientôt plus de déclaration à remplir. Autre effet de l'impôt à la source, une prise plus rapide de la hausse des salaires et l'imposition immédiate des revenus exceptionnels. Mais les syndicats appellent à la prudence: des trop-perçus auraient été encaissés. L'impôt sur le revenu représente près d'un quart des recettes prévues dans le projet de loi de finances, soit 72 milliards d'euros.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne